vendredi 30 octobre 2009

RDV télé pour la semaine prochaine

Pour tous ceux que je n'ai pas encore rencontrés, RDV cathodique pour la semaine prochaine:

Je serais invité dans deux une émission télévisées :

mardi 3 à 17h45 sur France 5 chez Yves Calvi à C dans l'air
ainsi que jeudi 5 à 23H50 sur France 4 à On achève bien l'info.

Amitiés!

5 commentaires:

puma77 a dit…

bravo philippe continue comme ca je suis avec toi
un de tes anciens soldats de la PJ
claude

LLEGRAND a dit…

je ne vois pas du tout l'intérêt de cet ouvrage

On y apprend rien de particulier pour se défendre et en tout cas rien de plus que sur le Net par ex.

Enfin, on a l'impression de déjà vu, "permis à points ou saignant" est une expression empruntée à un article de Me RIO de 10 ans ...

Bref beaucoup de recopiages d'information et d'expression véhiculées par des pro et associations ...

christian a dit…

Même si nous n'apprenons rien de nouveau pour se défendre, ce qui est soi-dit en passant, normal, vu que de ce point de vue, les modalités de contestation ne sont pas nombreuses, ce qui est le plus important, c'est que cette parole vient de l'intérieur, sans jeu de mots, et que Philippe dénonce ce que les automobilistes perçoivent sans forcément mettre des mots dessus.

De plus, il faut une certaine dose de courage pour s'exprimer ainsi.

C'est pour toutes ces raisons que nous relayons cette parole http://www.asso-scooter.org/Pv-contestation-de-l-interieur

Philippe Vénère a dit…

Merci pour votre commentaire qui exprime le ras-le-bol d'un grand nombre d'usagers de la route. J'ai fini par me demander si ce que l'on demande aux forces de l'ordre est encore de la police ou de la collecte d'impôts, tant j'ai perdu les repères qui nous ont guidé par le passé.
Il est important que l'automobiliste ou le motocycliste puisse se faire entendre. Ce n'est que par le nombre que les pouvoirs publics devront un jour se déboucher les oreilles. A défaut, leur beau joujou répressif finira par voler en éclats.
J'ai apprécié les infos publiées sur votre site. On aimerait autant de recul dans les propos tenus par les extrémistes de la Sécurité Routière. Mais ça...

Philippe Vénère a dit…

Cher LLEGRAND, il vous faudra revoir vos sources et remettre un peu d'ordre dans votre chronologie, car avant Me RIO, il y a eu la mise en application du permis à points le 1er juin 1992 au tribunal de Police de Paris dont M. LEGER était le président, et moi-même l'OMP. Le principe du permis à points a été attaqué en tout premier lieu par les magistrats.
C'est Me Franck SAMSON qui a pris l'initiative du combat contre la loi sur le permis à points dans les années 1995 (voir la Gazette du palais). Me RIO et bien d'autres pro ou associatifs, comme vous les nommez, sont arrivés bien après. Je ne suis pas offusqué de constater que notre travail a alimenté les chroniques diverses qui ont fleuri par la suite. Bien au contraire, je m'en félicite.
Les procédures que vous qualifiez de "recopiage" sont le fruit d'un travail que j'ai accompli personnellement et apporté à un magistrat de la Cour de Cassation en charge de la réforme du Code de procédure pénale de 1994, pour ce qui regardait les contraventions.
Rendons à César.... , vous connaissez la suite.
Si d'aventure vous ne connaissez pas ce proverbe, cherchez l'info à la bonne source. Cela évite de se prendre les pieds dans le tapis.